Catégorie Jean mamère – Arte –

Eva Déroualle

Mon handicap, ma force

Théo Curin est une force de la nature. Amputé des quatre membres des suites d’une méningite lorsqu’il était enfant, il n’a jamais laissé son handicap dicter ce qu’il pouvait faire de sa vie. D’ailleurs, son handicap a vite pris le rôle du moteur plutôt que du frein : c’est ce dernier qui le pousse à avancer et à se challenger continuellement. A seulement 21 ans, Théo est un champion de natation, une égérie publicitaire, un acteur de série. Et avant tout : un modèle pour des milliers d’individus, valides ou non-valides. 

Dans une société validiste, Théo nous rappelle que les personnes en situation de handicap sont capables de mener des vies incroyables et riches, de relever les plus fous des défis. 

Pour Théo, le dernier défi consiste à traverser le lac Titicaca à la nage, avec deux coéquipiers valides : Matthieu Witvoet et Malia Metella. Comment Théo puise-t-il la force de se lancer de tels challenges ? Qu’est-ce qui le motive ? Autour de lui, des personnes bienveillantes l’ont toujours tiré vers le haut, de Philippe Croizon, première personne quadri-amputée à traverser la Manche à la nage, à Anne Bayard, son agent depuis plus de dix ans, en passant par son ami, Hakim Arezki, joueur de cécifoot. Chacun et chacune l’encourage à prouver, que l’on peut faire de son handicap une force.